Après ses premiers pas sur les planches à Toulouse comme jeune premier à l'accent suisse dans de la commedia dell'Arte, Henri prend des cours d'improvisation à Nantes. Mais ce sont les ateliers du Théâtre français de Rome qui le décident pour la carrière : il se forme au Théâtre le Hangar à Toulouse et puis à Paris à 7e ACTE (ex école Le Cours) où il suit des cours d'Art Dramatique, de cinéma, de chant, de danse et de masque. Il y travaille aussi bien sur des textes du répertoire que sur des auteurs contemporains tel que Srbljanovic, Crimp, ou Minyana.

 

Son goût pour la polyvalence le conduit à travailler sur des projets variés. Côté théâtre, il est mis en scène par François Kergourlay dans 2 pièces courtes de Labiche, travaille sur des écritures contemporaines avec Valérie Antonijevich tel que « le Langue-à-langue des chiens de roche » ou « hamlet est mort. Gravité zéro. » et joue également des spectacles pour enfants. Comédien polyglotte, il joue des visites-spectacles en français, anglais et italien et, en 2014, fait un stage à Londres sur la voix et le texte de Shakespeare.

 

Côté caméra, il tourne plusieurs court-métrages entre comédie, drame et absurde tel que Visite (réal : Magda Héritier-Salama), Je suis trop fan (réal : Antoine Touchais et Xavier Debeir Lacaille) ainsi que dans des formats courts humoristiques.

 

 

Contact : henri.rizk@gmail.com / 06 16 34 31 14

 

1M75 - brun, yeux verts / Nationalité française - Permis B

 

 

 

 

 

 

 

QUELQUES ACTUALITES

La Main noire

Court-métrage de Jean-Charles Charavin tourné en anglais.

J'y tiens le rôle du parrain de la mafia en période de prohibition.


Les Dimanches d'un bourgeois de Paris

Court-métrage à découvrir prochainement. Il est réalisé par Thomas Grascoeur d'après une nouvelle de Maupassant

Rôle de Patissot, personnage principal


Pièce Le DRAGON

LE DRAGON. mise en scène par Laurent Vigreux. Rôle du Bourgmestre.